L’Escalator de la honte

La Romantique —  13 avril 2011 — 2 Conmmentaires

Suite à l’ordre aléatoire d’arrivée dans l’escalator, je me suis retrouvée entre 2 grandes blondes style mannequin. Mêmes franges, mêmes bottes (ou presque) et mêmes jambes interminables.

Par dessus ma présence incongrue, elles échangeaient des informations de la plus haute importance :

j’aime bien tes chaussures, tu vois,

voui, je les ai achetées à Marseille, quoi.

je les aime bien, parce que ce sont des belles shoes quoi (preuve d’un anglais très fluent), mais si tu veux, la prochaine fois, on ira à Belleville, tu vois.

J’ai eu beau me répéter que j’étais nimbée par la grâce de Jane Austen, que j’étais belle à l’intérieur, je me suis sentie comme un petit boudin entre 2 saucisses dorées à point.

Ce fut une longue descente vers le rez de chaussée.

2 réponses à L’Escalator de la honte

  1. ne t’inkiète pas, j’ai vécu un trajet de métro entre 2 ados de 16 ans en Gucci et Prada hier…..par contre j’ai déjeuné à coté de H Roselmack et cela n’a pas de prix 🙂
    du courage

  2. Le co-travailleur 21 avril 2011 at 16 h 04 min

    Au moins elles avaient des chaussures à défaut de discussion;)

Laisser un commentaire

Le formatage de texte est disponible par la sélection de HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*