Archives pour internet

Le geek a un cœur. Et je l’ai compris grâce à Internet.

Oui, c’est Internet, fils du Diable et de Carrie, grande surface de drogues et autres substances interdites, toile accusée d’étouffer les gens dans leur solitude, cloaque abject peuplé d’obsédés, de fétichistes et de vendeurs de Viagra.

Le discours passéiste : « de nos jours, on communique plus mais on est de plus en plus seuls » m’a toujours agacée. Oui, on peut être une Romantique et s’énerver. Je ne suis pas « Martine lit un joli livre avec des poneys » que diable.

Revenons à mes considérations hautement philosophiques sur le discours 100 fois répétés du « c’était mieux avant ».

Internet peut aussi favoriser des rencontres asexuées, des échanges désintéressés, et des dialogues amicaux.

Ainsi, l’autre soir, plongée dans le dernier Mo Hayder (assez décevant par ailleurs), j’ai entendu le geek pousser un soupir triste. J’ai pensé que Georges Lucas avait décidé de faire un épisode « avant n°1 », genre les origines du père d’Anakin,  et que le rôle allait être confié à Depardieu.

En fait, il s’agissait d’un concepteur de logiciel que le geek avait sponsorisé, qui annonçait la mort de sa femme. Et le geek était sincèrement navré de ce deuil. J’ai alors compris que :

–       je vivais bien avec un être humain, capable d’empathie,

–       le Net était ce lieu improbable où pouvaient se tisser des liens de respect, d’admiration, voire de compassion, entre adultes tapotant sur des touches pour s’exprimer.

Alors, j’ai exceptionnellement remis en cause ma vision manichéenne : livre BON, ordinateur MAL.

Le geek a un cœur. Youpi.

Et je vous conseille néanmoins les premiers livres de Mo Hayder.