Archives pour as

Bien,

ma compagne romantique ayant effleuré le sujet, je vais devoir vous parler de  … poker.
En effet, le programmeur dont il est question dans le post de ma compagne s’occupe d’un logiciel shareware de suivi de résultats de poker en ligne. Bref, un logiciel qui nous montre pourquoi nous les top guns du poker ne sommes en fait que des machines à distribuer du cash aux vrais joueurs de poker.

Alors : le poker. Déjà je ne comprends pas comment ma Romantique fait pour ne pas comprendre pourquoi il ne faut jamais sous-jouer American Airlines. C’est le meilleur moyen de se faire cracker les As par un noob qui comprend rien au Holdem. Bon, je vois que vous pigez pas grand chose. C’est normal : je suis dans l’élite du poker (les top guns je vous rappelle), et vous savez tout juste jouer à la belote. Et encore, il faut vous rappeler l’ordre des cartes d’atout.

Je vais traduire : quand vous avez deux as au texas holdem et que vous êtes tout juste équipé pour jouer à des tables aux enjeux financiers microscopiques, ne faites pas le malin et attaquez comme un porc. C’est un résumé, mais c’est ça.

Revenons au notre sujet principal : le poker ET la Romantique.

Est-ce que vous trouvez normal d’essuyer une remarque alors que je mange tout en jouant un tournoi de poker avec 660 entrants ? C’est pourtant génial de pouvoir gagner sa vie tout en mangeant non ? Alors la vision de ma Romantique est la suivante : j’ai fini 20e en jouant 3h et j’ai gagné la somme extraordinaire de 5,75 $, et c’est pas à ce rythme qu’on va déménager à Vegas pour jouer tous les soirs au BIG GAME. Je suis d’accord. Mais elle oublie une chose : j’ai pourri 640 mecs sur un tournoi. Et ça, pour un geek, c’est comme du Viagra pour la fierté. C’est génial. Même si ça rapporte de quoi se payer un (petit) menu MacDo.

Et puis, avec le poker, je lis. Si si. environ 20 bouquins énormes qui m’ont coûté 5 fois ma bankroll (les sous pour le poker), et qui sont couverts de conseils un peu foireux. Du genre : n’hésitez pas à relancer fort dans une partie à 1000 dollars un peu frileuse. Je vous rappelle que je joue sur des tables à 50$ grand maximum.

La vision de ma romantique est la suivante : mon idiot (mais attachant) de Geek s’est pris de passion pour un jeu. Je vais donc l’appuyer. Sans y jouer, faut pas déconner non plus.

Et vous savez quoi ? Elle réussit parfaitement à me féliciter pour mes résultats de puceau du poker, et en plus elle écrit une nouvelle qui réussit à décrire l’esprit d’un joueur de poker sans avoir jamais joué. Si vous êtes sages et lui demandez gentiment, je suis sûr qu’elle mettra cette nouvelle sur le blog 🙂