Petit déjeuner en paix

La Romantique —  29 mars 2011 — 1 Commentaire

Le Geek n’a pas d’humour. Ni aucune volonté de s’instruire d’ailleurs.

Depuis quelques jours, je lis « Les bienveillantes » ouvrage d’une folle gaieté qui retrace le parcours d’un lieutenant nazi à travers la seconde guerre mondiale. Face aux massacres, le narrateur n’éprouve pas plus d’émotion que la Reine d’Angleterre quand elle sourit. Il raconte la machinerie nazie par le menu, sans minorer sa participation consciencieuse. C’est ce détachement clinique qui lui permet de survivre à la guerre et de mener une vie paisible par la suite. Plus sérieusement, cet ouvrage savère particulièrement dérangeant, et efficace.

La couverture est déjà une promesse d'explosions de joies

 

Ce matin, encore sous le coup de ma lecture de la veille, j’ai donc commencé à expliquer au Geek les techniques employées par les Sounderkommandos afin d’exécuter rapidement le plus de civils, y compris femmes et enfants.

Sans plus de façons, le Geek a interrompu mon propos pourtant fort détaillé, en m’expliquant qu’il ne souhaitait pas partager son petit déjeuner avec de telles horreurs. Que mes lectures ne le concernaient pas, et que j’étais priée de les garder pour moi.

Il est d’un égoïsme.

Une réponse à Petit déjeuner en paix

  1. L’est pas égoïste, l’est juste pas du matin 🙂 Note aux mauvaises langues, si, il peut-être du midi, de l’après-midi aussi, et certainement du soir. Non mais. Pis, Jane Eyre elle est bienveillante ou pas ?

Laisser un commentaire

Le formatage de texte est disponible par la sélection de HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*