Madame Sourire et la Romantique assistent à un spectacle de danse contemporaine.

La Romantique —  1 mars 2013 — Laisser un commentaire

La salle de spectacles est agréable. Madame Sourire et la Romantique sont parfaitement placées. C’est-à-dire que leurs sièges permettent de quitter les lieux sans créer de remous. En effet, elles se méfient.

 

Deux semaines auparavant, fières de leur ouverture d’esprit, elles ont décidé de s’intéresser à la danse, et, qui plus est, à la danse contemporaine.

La Romantique : Tous les spectacles de danse ne ressemblent pas forcément à des gesticulations incompréhensibles.

Madame Sourire : Il faut aller vers l’inconnu, dépasser ses réticences intellectuelles.

 

Le soir du spectacle, elles regrettent presque cette résolution si proche de l’arrogance. Elles lisent la plaquette décrivant le spectacle, et une inquiétude aussi insidieuse que tenace les envahit. Les mots « genèse, mystère, vulnérabilité » parsèment en effet un texte qui ne recule devant aucun effet grandiloquent.

Madame Sourire et la Romantique se sourient misérablement. Puis, quand les lumières s’éteignent, elles soupirent malgré elles.

20 h 05 : Début du spectacle

20 h 10 : Elles fixent la scène où s’agitent des dizaines de danseurs.

La Romantique : Ils ont du beaucoup répéter, hein ?

Madame Sourire : C’est sûr que, enfin, ils s’agitent beaucoup.

20 h 20 : Les danseurs, en combinaison moulante, courent en tous sens.

Madame Sourire : Je ne comprends pas trop l’irruption de cette grosse statue.

La Romantique : Ils doivent être très musclés les danseurs.

20 h 25 : La musique devient carrément dissonante et atonale.

Madame Sourire : Bon, je crois que je suis définitivement perdue pour la danse contemporaine.

La Romantique : C’est fait exprès la musique insupportable et le bombardement de lasers?

Madame Sourire : Tu sais, on y va quand tu veux.

La Romantique : Je ne sais pas. Je ne sais plus. Tu crois qu’on va comprendre quelque chose ? À un moment ?

Madame Sourire : Vraiment. On part quand tu veux. Ca ne me gène pas.

20 h 30 : Fuite de la Romantique et de Madame Sourire.

 

La résolution 2013  n°14 : découvrir de nouveaux horizons  = ECHEC.

Il n'y a pas de commentaire

Soyez le premier à commencer la conversation.

Laisser un commentaire

Le formatage de texte est disponible par la sélection de HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*