Le tentateur bleu et jaune

La Romantique —  30 avril 2010 — 1 Commentaire

Comme tous les petits couples confits dans leur capitalisme quotidien, le Geek et la Romantique vont parfois chez I – – A. Et c’est à chaque fois un périple tragi comique. L’Odyssée de la Compulsive et du Bougon.

Tout d’abord, le Geek, amateur de junk food, prend des forces en avalant du faux coca et des hot dogs en plastique. Il essaie de perdre du temps, sirote son verre en carton, jusqu’au moment où il se résout à son triste sort.

A partir de cet instant, il ne sera plus qu’une ombre morne. Suivant de prés sa Romantique sur les chemins imposés, il finit son donught et a la démarche d’un condamné aux galères. Il souffle, geint, se plaint. Mais sa surveillance reste impitoyable. Le Geek bondit dés que sa compagne se dirige vers des bougies ou des coussins. Puis il se met alors à hurler des imprécations « ah non, hein, pas ça, tu reposes immédiatement ce vase », des vérités blessantes « encore une plante ? tu réalises qu’elle sera morte dans 10 jours » et des menaces « à chaque coussin que tu achèteras, j’en jetterai un autre ».

La Romantique, telle Dorothy sur le chemin de briques jaunes, est la victime consentante de la moindre promotion. Un panneau fluorescent ? une réduction ? un prix entre 1 et 2 € ? et elle se précipite sur le bac incriminé. Elle tente ensuite d’expliquer à son Geek, transformé pour l’occasion en procureur impitoyable, l’utilité d’une machine à lasagnes.

Ce manège se poursuit jusqu’aux caisses, où la Romantique s’éclipse discrètement pour fouiner dans le coin des promotions/rebus. Face à cette ultime trahison, le Geek vitupère et fait de grands moulinets de bras. Obligé de rester dans la file des autochtones aux sacs jaunes, il se venge sur le chariot, puis maugrée en la voyant revenir, les bras chargés de cochonneries (pour lui)/affaires du siècle (pour elle)

Chaque achat est ainsi une lutte entre 2 volontés contraires. Une négociation âpre. Les bougies contre les couteaux (le Geek a une fascination assez « Psychose » pour ce genre d’instruments).

Bien évidemment, la raison, et un sens aigu des responsabilités mènent à des consensus nécessaires. Les placards doivent être organisés, la salle de bains meublée, un mur décoré. Ainsi, régulièrement, le Geek et la Romantique se portent acquéreur d’objets aussi indispensables que nécessaires, motivés par l’intention évidente de simplifier leur quotidien.

C’est ainsi qu’un mousseur de lait fait désormais la joie de nos soirées de fous furieux.

Des esprits chagrins pourraient rétorquer que ce mot n’existe pas, et qu’il ne s’agit là que de futilités consuméristes. La jalousie est humaine. Passons outre.

Les étagères du placard viennent de s’effondrer. Bon. Nous n’avons plus le choix. 2 tasses de mousse de lait vont être d’une aide décisive dans l’élaboration du plan destiné à fixer le rétro planning des réparations.

Une réponse à Le tentateur bleu et jaune

  1. Quoi, le Geek chez I__A ??? Le pauvre… Tout ça c’est encore lié à l’exploitation des hommes par les femmes, conduire la voiture, pousser le caddie, vider le caddie, remplir le caddie (les passages en caisse, quelle idée démoniaque), vider le caddie, remplir le coffre, conduire, vider le coffre, porter les achats de Môdame, les ranger. Puis vient le supplice, ouvrir les boites, chercher les pièces, monter les meubles, lire le mode d’emploi, démonter les meubles, monter les meubles. Les positionner fièrement crânement aux emplacements initialement définis (par qui, hein, par qui ? mais par Môdame pardi). Souffler. Pas longtemps. Les déplacer, parce que « chéri, tu ne crois pas qu’il serait mieux à gauche finalement ? ».

    Bref respect au Geek qui, et cette note le montre encore (en tout cas dans le fond, car dans la forme Madame le fait passer pour un bourru qui ne pense qu’à manger), prouve l’amour infini qu’il porte à sa femme.

    Moi, je féliciterai ce pauvre hère (et non pas de référence à Jane, car I__A n’existait pas le 16 octobre 1847) plutôt que de l’accabler. Rhaaaaaaa, que son radiateur doit lui manquer (parfois ;)…

Laisser un commentaire

Le formatage de texte est disponible par la sélection de HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*