Ayez des amis, qu’ils disaient

La Romantique —  20 avril 2011 — 1 Commentaire

Ce soir, il y a « Pekin Express ».

C’est joli, Pékin

Et je ne le regarderai pas.

C’est vrai que « Pékin Express » sur le continent africain, cela peut surprendre. Mais la TV réalité ne va pas s’arrêter à de vulgaires considérations géographiques.

Non. Le pire est ailleurs.

Un de mes amis a expliqué qu’il trouvait indécent un programme qui base le divertissement sur l’exploitation des plus défavorisés. Les candidats, pour gagner 100 000€,  demandent en effet l’hospitalité à des gens qui n’ont rien, ou presque, sur l’air du « ils sont pauvres mais qu’est-ce qu’ils sont généreux«   

Tout cela pour divertir des spectateurs repus, bien assis dans leurs salons douillets. Et pour enrichir des producteurs qui pensent qu’il faut un passeport et des vaccins pour quitter Paris.

Bon. Certes.

Toussotement géné.

Voilà : je ne peux plus regarder Pékin Express.

A cause d’un supposé « ami ». Un moralisateur pervers en fait. Un ami se gave de saucisson avec vous, en critiquant les programmes TV. Il ne gâche pas vos soirées de coma intellectuel. Depuis quand les amis élèvent votre esprit, et vous incitent à la réflexion?

Pourvu qu’il ne trouve rien à redire sur « L’amour est dans le pré ». 

L’ angoisse.

Une réponse à Ayez des amis, qu’ils disaient

  1. Ne te cache pas derrière de fausses excuses, j’ai bien compris que ce soir il y avait un autre programme auquel tu es déjà accroc!!

Laisser un commentaire

Le formatage de texte est disponible par la sélection de HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*